Photo de groupe avec 24 membres du Cercle des fermières de Maniwaki.

Cercle des fermières : Bon 80e anniversaire

Le conseil d’administration avec, au premier plan, de gauche à droite : Thérèse Giasson, conseillère, Claudette Carle, présidente ; Linda Robitaille, secrétaire. Au second plan : Pauline Ethier, conseillère ; Denise Turpin, trésorière ; Marie-Paule Mahoney, vice-présidente.

MANIWAKI – C’était jour de fête pour le Cercle des fermières de Maniwaki samedi 2 décembre. La population était invitée à venir célébrer son 80e anniversaire, à la salle Christ-Roi. Au programme : une expo-vente qui a permis aux visiteurs d’admirer des pièces de tissage, tricot, broderie, couture, confectionnées par les artisanes ; un souper en soirée qui a réuni 75 personnes.

«La journée s’est bien déroulée, commente Claudette Carle, présidente du Cercle des fermières de Maniwaki. Nous sommes enchantées. Nous sommes très heureuses de la réponse de la population.»

La première réunion officielle du Cercle des fermières de Maniwaki a été tenue vendredi 10 décembre 1937 à la salle paroissiale du Couvent St-Joseph. Elle était présidée par madame Gauthier. À l’époque, les femmes n’avaient pas le droit de se réunir sans la présence du curé. Depuis, l’organisme n’a jamais cessé d’exister, apportant une contribution majeure dans la communauté val-gatinoise.

La courtepointe réalisée par les membres du Cercle des fermières.

Il existe des Cercles des fermières partout à travers la province. À l’origine, ils ont été fondés afin de sortir les femmes en milieu rural de l’isolement et leur permettre de socialiser. Créés en 1915 par le ministère de l’Agriculture, dès leur fondation ils ont eu comme objectif de veiller à la transmission du patrimoine culturel et artisanal du Québec. Ils se sont aussi donnés comme mission l’amélioration des conditions de vie des femmes et le bien-être de la communauté. Leur longue histoire témoigne d’une ferme volonté de poursuivre ces deux aspects de leur mission. Malgré une baisse importante de leurs effectifs au cours des trente dernières années, les Fermières continuent d’agir aujourd’hui comme gardiennes des traditions et de la justice sociale.

Le Cercle des fermières de Maniwaki compte aujourd’hui 47 membres aux multiples talents qui se réunissent chaque semaine. Les personnes intéressées peuvent se joindre au groupe tous les mercredis, dans leur local du 70 de la rue Notre-Dame. Que ce soit pour apprendre à coudre, à tisser, etc, les membres se feront un plaisir de transmettre leur savoir.

À noter que durant le souper, le panier a été gagné par Hélène Fournier de Maniwaki et la belle cabane à oiseaux, fabriquée et donnée par Rock Carpentier, maire de Ste-Thérèse-de-la-Gatineau, et Suzy Lafrenière, a été remporté par Hugues Lyrette de Egan-Sud.

Le magnifique arbre de Noël décoré avec des articles confectionnés par les membres de l’organisme