Enquête sur la population active au Canada : Le chômage atteint son niveau le plus bas depuis février 2008

LA GATINEAU – Statistiques Canada vient de dévoiler les données concernant l’enquête sur la population active au Canada en novembre 2017. L’emploi a augmenté pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 80 000 en novembre. Le taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 5,9 %, son niveau le plus bas depuis février 2008.

Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, l’emploi a progressé de 390 000 (+2,1 %), et la totalité de cette hausse a été observée au chapitre du travail à temps plein (+441 000 ou +3,0 %), le travail à temps partiel ayant légèrement baissé. Au cours de la même période, le nombre total d’heures travaillées a augmenté de 1,0 %.

Le taux de chômage a poursuivi sa tendance à la baisse durant la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, ayant diminué de 0,9 point de pourcentage pendant la période. Pour le mois de novembre 2017, on dénote une baisse globale de 0,4 % et ce dernier s’établit maintenant tout juste sous la barre des 6 %, d’un océan à l’autre.

Faits saillants

En novembre, l’emploi a augmenté chez les femmes âgées de 55 ans et plus, les jeunes âgés de 15 à 24 ans et les hommes du principal groupe d’âge actif (25 à 54 ans). Les autres groupes démographiques ont connu peu de variation.

L’emploi a progressé en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et à l’Île-du-Prince-Édouard. Parallèlement, il a diminué au Nouveau-Brunswick et a peu varié dans les autres provinces.

Plusieurs industries productrices de biens et de services ont enregistré une hausse d’emploi : le commerce de gros et de détail, la fabrication, les services d’enseignement et la construction. Par ailleurs, un recul a été observé dans l’agriculture.

L’essentiel de la progression de l’emploi enregistrée en novembre a eu lieu chez les employés du secteur privé, l’emploi dans le secteur public et le nombre de travailleurs autonomes ayant peu varié.

En novembre, l’emploi chez les femmes âgées de 55 ans et plus a augmenté de 32 000, et leur taux de chômage a diminué de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 4,6 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi chez les femmes plus âgées a augmenté de 94 000 (+5,4 %). Chez les hommes de 55 ans et plus, l’emploi s’est maintenu à un niveau stable et le taux de chômage était inchangé, s’établissant à 6,2 %. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, l’emploi chez les hommes plus âgés était en hausse de 81 000 (+3,9 %).

Parmi les travailleurs de 55 ans et plus, 8 sur 10 étaient âgés de 55 à 64 ans. La croissance estimée de leur taux d’emploi comparativement à 12 mois plus tôt (non désaisonnalisée) a été de 4,1 %, soit deux fois plus que le taux de croissance de leur population (+2,0 %). À titre de comparaison, les personnes de 65 ans et plus représentent une proportion plus faible des travailleurs plus âgés, mais cette proportion s’est accrue au cours de la dernière décennie. Ce groupe a connu le taux de croissance d’emploi sur 12 mois le plus élevé parmi les principaux groupes démographiques en novembre, à savoir 8,1 %, un taux supérieur à celui de la croissance de leur population (+3,7 %). Pour en savoir davantage sur les tendances observées récemment chez les travailleurs plus âgés, veuillez consulter Le travail au Canada : faits saillants du Recensement de 2016 et l’article intitulé « L’incidence du vieillissement de la population sur les taux d’activité du marché du travail ».

Chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans, l’emploi a augmenté pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 30 000 en novembre, ce qui porte à 50 000 (+2,0 %) la hausse sur 12 mois. En novembre, le taux d’emploi des jeunes (proportion de la population âgée de 15 à 24 ans qui était en emploi) a progressé de 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 57,3 %, poursuivant une tendance à la hausse qui s’est amorcée au milieu de 2016. Leur taux de chômage a peu varié en novembre, se fixant à 10,8 %, ce qui est bien en deçà du taux de 12,9 % enregistré 12 mois plus tôt.

L’emploi a aussi augmenté chez les hommes du principal groupe d’âge actif, en hausse de 27 000 en novembre. Comme ils étaient plus nombreux à être en emploi et moins nombreux à chercher du travail, leur taux de chômage a diminué de 0,6 point de pourcentage, passant à 5,0 %, le plus bas depuis mai 2008. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, l’emploi des hommes âgés de 25 à 54 ans a progressé de 81 000 (+1,3 %).

L’essentiel de la croissance de l’emploi se produit en Ontario

En novembre, la part du lion de la croissance de l’emploi à l’échelle nationale était attribuable à l’Ontario, qui a enregistré une hausse de 44 000 du nombre de personnes en emploi, principalement dans le commerce de gros et de détail ainsi que dans le secteur de la fabrication. Le taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 5,5 %, son niveau le plus bas depuis juillet 2000. L’Ontario connaît une baisse tendancielle du taux de chômage depuis le début de 2016. Par rapport à 12 mois, la hausse de l’emploi dans la province s’est élevée à 181 000 (+2,6 %), et cette hausse est entièrement attribuable à l’emploi à temps plein.

En Colombie-Britannique, 18 000 personnes de plus étaient en emploi en novembre, ce qui porte à 92 000 (+3,8 %) la croissance par rapport à 12 mois plus tôt, principalement dans le travail à temps plein. Le taux de chômage était de 4,8 % en novembre, soit un taux presque inchangé par rapport au mois précédent, mais qui est encore le plus bas de toutes les provinces.

Au Québec, l’emploi a progressé pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 16 000 en novembre. La majeure partie de cette hausse a été observée dans les secteurs de la fabrication et de la construction. Avec plus de personnes en emploi et moins de personnes à la recherche de travail, le taux de chômage a diminué de 0,7 point de pourcentage pour atteindre 5,4 %, poursuivant une baisse tendancielle marquée qui s’est amorcée au début de 2016. Au Québec, le taux de chômage en novembre est aussi le plus bas depuis janvier 1976, au moment où des données comparables sont devenues disponibles. Par rapport à novembre 2016, l’emploi dans la province a progressé de 78 000 (+1,9 %), et cette hausse était entièrement attribuable au travail à temps plein.

À l’Île-du-Prince-Édouard, 1 400 personnes de plus étaient en emploi en novembre, ce qui a fait passer le taux de chômage à un creux de 8,8 % (-1,5 point de pourcentage). Par rapport à 12 mois plus tôt, les hausses de l’emploi dans la province ont totalisé 2 500 (+3,5 %).

Après avoir progressé en octobre, l’emploi au Nouveau-Brunswick a diminué de 2 700 en novembre, et cette baisse était entièrement attribuable au travail à temps partiel. Le taux de chômage a augmenté de 0,5 point de pourcentage, passant à 8,3 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a peu varié.

L’emploi en Alberta s’est maintenu à un niveau stable en novembre, et le taux de chômage a diminué de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 7,3 % à la suite d’une baisse du nombre de personnes à la recherche de travail. La croissance de l’emploi dans la province a totalisé 34 000 (+1,5 %) comparativement à 12 mois plus tôt et elle était entièrement attribuable au travail à temps plein.

L’emploi augmente dans les secteurs des biens et des services

En novembre, 39 000 personnes de plus étaient en emploi dans le commerce de gros et de détail, ce qui a contrebalancé une baisse observée en octobre. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans ce secteur a augmenté de 82 000 (+3,0 %).

L’emploi dans le secteur de la fabrication a progressé de 30 000, ce qui porte à 91 000 (+5,4 %) la hausse par rapport à 12 mois plus tôt. L’emploi dans ce secteur connaît une tendance à la hausse depuis le début de 2017. La croissance enregistrée au cours des 12 mois ayant pris fin en novembre a été observée dans plusieurs sous-secteurs, comme la fabrication de matériel, d’appareils et de composants électriques, ainsi que l’impression et les activités de soutien connexes.

Dans les services d’enseignement, l’emploi a progressé de 21 000 en novembre, mais a peu varié par rapport à 12 mois plus tôt.

Dans le secteur de la construction, l’emploi a augmenté pour le deuxième mois, en hausse de 16 000 en novembre, ce qui porte à 50 000 (+3,6 %) la hausse par rapport à 12 mois plus tôt. L’emploi dans ce secteur connaît une tendance à la hausse depuis l’été 2017.

Par ailleurs, le nombre de personnes en emploi dans l’agriculture a diminué de 5 800, ce qui a contrebalancé la hausse enregistrée le mois précédent. Après avoir connu une tendance à la baisse depuis l’automne 2013, l’emploi dans le secteur de l’agriculture est pratiquement inchangé depuis le printemps 2017.

Le nombre d’employés du secteur privé a augmenté de 72 000 en novembre, alors que l’emploi dans le secteur public et le nombre de travailleurs autonomes ont peu varié. Comparativement à 12 mois plus tôt, le nombre d’employés du secteur privé a progressé de 218 000 (+1,8 %), alors que l’emploi dans le secteur public a augmenté de 88 000 (+2,4 %) et le nombre de travailleurs autonomes, de 85 000 (+3,1 %).