Réal et Paul Rochon félicitent Denise Cyr, la pionnière des employés de la Maison Amitié de la Haute-Gatineau.

Les 30 ans de la Maison Amitié : «Une belle histoire d’amour» – Réal Rochon

GRACEFIELD – Les membres du conseil d’administration de même que les employés de la Maison Amitié de la Haute-Gatineau ont fêté les 30 ans de l’organisme par un souper au Resto Frites Chez Martin à Gracefield au cours duquel deux employés ont été honorés.

Chaque année, dans le temps de Noël, à la demande, Jean Mercier interprète le Minuit Chrétien en hommage à son père, Germain Mercier, qui a été barbier de même que correspondant de La Gatineau à Gracefield pendant de nombreuses années. Il faisait également partie de la chorale paroissiale.

La soirée a été animée conjointement par Paul Rochon, le directeur général de l’organisme, et par le président du conseil d’administration, le maire de Gracefield, Réal Rochon.

«C’est une belle histoire d’amour que nous avons vécue et que nous continuons de vivre. Nous nous occupons de santé mentale. C’est vraiment quelque chose de spécial. Tous les membres de l’équipe font un travail exceptionnel et indispensable pour la région», rappelle le président, Réal Rochon.

Deux employés honorés

Paul et Réal Rochon ont profité de l’occasion pour honorer deux de leurs plus fidèles employés. Tout d’abord, Denise Cyr qui est là depuis 30 ans, depuis le 14 août 1987. Le service d’hébergement a débuté en février 1988. Paul Lacaille qui compte 25 ans de services à la Maison Amitié, a également été honoré. Tous deux ont reçu de belles montres-bracelets plaquées en or.

«Denise et Paul sont là depuis longtemps. Ils ont fait face à de nombreux problèmes pendant ce long périple. Il faut rappeler que la Maison Amitié était sur respirateur artificiel il y a quelques années. Elle est passée à une journée de fermer définitivement ses portes. Mais tous les membres de l’équipe ont relevé le défi et leurs efforts se sont finalement soldés par la création de 16 emplois permanents qui ont été maintenus au fil des ans», ajoute Réal Rochon.

Ce dernier a également rendu hommage aux membres du conseil d’administration qui est composé de Elwood Morin, Germaine Morin, Jocelyne Johnson et Jean-Sébastien Barbe, représentant du syndicat des employés de la Maison Amitié. Réal Rochon préside le conseil depuis plus de 10 ans.

La Maison Amitié de la Haute-Gatineau maintient ses opérations grâce à un budget annuel de 500 000 $. Les employés sont syndiqués et ils tiennent à leurs emplois.

«Quand vient le temps de négocier une nouvelle convention collective de travail, les membres des deux parties mettent de l’eau dans leur vin. C’est pourquoi nous arrivons toujours à une bonne entente. Je félicite tout le monde pour cette belle performance et je remercie les propriétaires du resto pour l’accueil et l’excellent repas de même que notre chansonnier, Michael Mercier, qui a été excellent dans l’interprétation de ces pièces populaires. Je remercie notre ami Jean Mercier qui a interprété le Minuit Chrétien. Il le fait chaque année pour rendre hommage à son père Germain», conclut Réal Rochon.

Invité à discourir au cours de la soirée, le curé Mario Thibault a rappelé que la Maison Amitié avait 30 ans d’avance dans l’art de s’occuper des gens dans le besoin. «Prendre soin des plus petits est un travail de longue haleine. La Maison Amitié est un organisme social incontournable et bénéfique pour notre société.»

Les dirigeants et les employés de la Maison Amitié rappellent la tenue du party de Noël de la clientèle le jeudi 14 décembre prochain, de 9h à 15h, à la salle du club de l’Âge d’or de l’Assomption, sur la rue des Oblats à Maniwaki.

Paul Lacaille, très ému, a également été honoré. Il est félicité par Paul et Réal Rochon.