Réfection du pont Ceizur : Fermé jusqu’au printemps prochain

LA GATINEAU – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a décidé d’investir 1 791 000 $ dans la reconstruction du pont Ceizur situé dans la MRC d’Antoine-Labelle de la région des Laurentides. Cet investissement correspond à 90 % du budget total du projet qui permettra d’augmenter la capacité portante du nouveau pont, laquelle passera à 60 tonnes.

Le pont Ceizur est une voie d’accès importante aux activités forestières ou récréotouristiques des zecs, des pourvoiries et des sentiers de véhicules hors route sur le territoire public.

Annoncé dans le Discours du budget 2016-2017, le Programme de remboursement des coûts de chemins multiressources (PRCM) a pour but de développer les chemins d’accès aux ressources du milieu forestier ainsi qu’à maintenir et à améliorer le réseau actuel afin qu’il soit sécuritaire pour divers utilisateurs. Le volet 2 du PRCM, par l’entremise duquel le projet du pont Ceizur est financé, vise le développement stratégique du réseau routier de même que certains cas de force majeure. Comme dans le cas du projet du pont Ceizur, le PRCM finance jusqu’à un maximum de 90 % des coûts admissibles, les autres coûts devant être assumés par les acteurs locaux. En tout, c’est une somme de 4,82 M$ qui a été réservée pour l’ensemble des projets.

«L’accès à notre territoire forestier fait en sorte d’offrir de l’emploi à environ 60 000 travailleurs par l’intermédiaire de notre industrie forestière, a déclaré Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cet accès à cette importante ressource naturelle permet aussi à d’autres industries de créer de la richesse dans nos régions : pour les activités de chasse, de pêche et de piégeage, cela représente près de 14 000 emplois et des retombées de 1,8 G$ à l’échelle du Québec. C’est sans parler des trois millions de Québécois qui pratiquent des activités de plein air en forêt. Le projet du nouveau pont Ceizur est une excellente nouvelle pour l’essor économique de la région des Laurentides et de ses communautés et pour tous les utilisateurs de la forêt de la région.»

«Le pont Ceizur est une structure de transport névralgique pour la région des Laurentides, ajoute Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides. Je suis fière que notre gouvernement s’engage dans ces travaux qui profiteront à terme aux entreprises, aux travailleurs et même aux villégiateurs qui pourront profiter davantage des attraits de la forêt publique avoisinante.»

Construit en 1955 au nord-ouest de Ferme-Neuve, le pont Ceizur enjambe la rivière Gatineau dans la zec Petawaga. Sa reconstruction a débuté le 27 novembre et entraînera sa fermeture complète pendant l’hiver. L’entrepreneur qui effectuera les travaux assure qu’il sera rouvert à compter de mi-mars 2018.