Problème de refoulement d’égout : La cause a été identifiée

MANIWAKI – Un résident de la rue L’Heureux a profité de la première rencontre du nouveau conseil municipal, tenue lundi 20 novembre, pour venir se renseigner sur le problème de refoulement d’égout survenu il y a quelques semaines en raison de fortes pluies. Une vingtaine de foyers ont été touchés rues L’Heureux, Wilfrid-Leblanc et Langevin, ce qui a occasionné des dégâts. «On a passé une caméra dans les égouts et on a trouvé un bouchon au coin des rues Gareau et L’Heureux, explique le directeur général, Daniel Mayrand. On a effectué les réparations la semaine passée.» Comme le précise ce dernier, «les gens devraient avoir un clapet pour empêcher le refoulement. C’est pas infaillible mais ça limiterait beaucoup les dégâts. On va sensibiliser les gens à ça».

La rencontre a aussi été l’occasion de répartir les responsabilités des élus au sein des différents comités : comité consultatif d’urbanisme, Maurice Richard et Francine Fortin ; la Chambre de commerce de Maniwaki et la Vallée-de-la-Gatineau, Francine Fortin ; le Centre d’interprétation, Sonny Constantineau ; l’Office d’habitation de Maniwaki-Gracefield, Sophie Beaudoin et Sonny Constantineau ; la Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki, Marc Gaudreau ; le Réseau des bibliothèques de l’Outaouais, Madeleine Lefebvre.

Durant la période de question du public, un résident de la rue Moncion, monsieur Grondin, a émis le souhait que la réfection de cette rue soit achevée. Il y a deux ans, il avait initié une pétition qui avait poussé le conseil de l’époque à effectuer des travaux sur une portion de la rue. «C’est une rue très achalandée, a-t-il souligné. Il y a au moins 500 véhicules par jour qui y passent.»


Le nouveau conseil officiellement assermenté

MANIWAKI – C’est un conseil complètement renouvelé, avec à sa tête, pour la première fois dans l’histoire de Maniwaki, une femme. Le nouveau conseil municipal a été officiellement assermenté la semaine dernière à l’occasion d’une cérémonie qui avait lieu à l’Auberge du draveur. Familles, amis et personnel municipal y ont assisté.

La nouvelle mairesse, Francine Fortin, a prêté serment en premier. Elle a été suivie des nouveaux élus aux postes de conseillers : Marc Gaudreau au siège numéro 1, Sonny Constantineau au siège numéro 2, Maurice Richard au siège numéro 3, Madeleine Lefebvre au siège numéro 4, Philipe Laramée au siège numéro 5, Sophie Beaudoin au siège numéro 6.

Francine Fortin a tenu à remercier «les électeurs qui ont fait le choix de nous accorder leur confiance. C’est pour nous, élu(e)s, un socle de confiance et de responsabilité. Aujourd’hui, je suis la mairesse de tous les citoyens et de toutes les citoyennes de Maniwaki et au-delà des sensibilités de chacun, des ambitions personnelles et des intérêts particuliers, nous nous devons d’assumer cette tâche dans le sens de l’intérêt général et du bien commun».

Les nouveaux élus avec le personnel de la Ville de Maniwaki (photo de Yves Lafontaine).