Cuisine de transformation agroalimentaire : Le conseil souhaite continuer à la développer

BOIS-FRANC – Le nouveau conseil a tenu sa première rencontre mensuelle la semaine dernière. Parmi les points à l’ordre du jour, il a notamment été question de la cuisine de transformation agroalimentaire. Les nouveaux élus ont souhaité savoir où en est le projet. «Le conseil veut continuer à le développer, il s’agit de voir avec la MRC pour aller chercher l’argent encore disponible afin de finaliser le projet en ajoutant des équipements», commente la mairesse, Julie Jolivette, qui se dit «très fière de travailler avec ce nouveau conseil. On va souvent entendre parler de Bois-Franc».

Les élus ont aussi discuté d’un projet de la Maison de la famille qui est à la recherche de bénévoles visiteurs. Dans toutes les municipalités de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, ces derniers offrent du support moral et pratique à des familles épuisées et dépassées. Les visites à domicile les aident à faire face au stress et aux difficultés de la vie de parent d’aujourd’hui. Les personnes recherchées doivent avoir de l’expérience avec les enfants, être disponibles trois heures par semaine, posséder une bonne capacité d’écoute. Les bénévoles intéressés reçoivent une formation de préparation de trois heures par semaine, pendant sept semaines. Les jumelages entre les familles et les bénévoles se font sur la base des affinités. Pour le conseil de Bois-Franc, il s’agit d’un beau projet qui doit être encouragé, d’autant que la municipalité est à l’élaboration de son plan d’action pour la politique familiale et de municipalité amie des aînés. Pour plus d’informations sur le service ou sur la formation, contactez Nadia Guertin à la Maison de la famille au 819-441-0282.

Autre point à l’ordre du jour : la patinoire et le terrain de baseball. Concernant ce dernier, comme l’explique Julie Jolivette, «on a mis de la terre au printemps. On va semer de nouveau du gazon au printemps prochain. Pour ce qui est de la patinoire, l’année dernière on n’avait pris personne pour la surveiller. Cette année, on va engager quelqu’un pour assurer la surveillance mais aussi organiser des activités avec les jeunes».

À noter que le conseil procèdera prochainement à la nomination des membres des différents comités de travail. Par ailleurs, le conseiller Philippe St-Jacques conserve le poste de représentant de la municipalité à la RIAM (Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki).