Le nouveau conseil municipal avec, de gauche à droite : Jean-Pierre Morin, Michel Guy, Michelle Briand, le maire Raymond Morin, Denis Brazeau, Gilles Jolivette, Louise Charlebois.

Conseil municipal de Déléage : Formation des comités

DÉLÉAGE – La première réunion du nouveau conseil municipal, tenue la semaine dernière, a été l’occasion de procéder à plusieurs nominations. Michel Guy a été désigné maire suppléant. Le maire Raymond Morin, la conseillère Michelle Briand et le directeur général Henri-Claude Gagnon ont été nommés sur le comité de négociation de la convention collective. Michel Guy et Louise Charlebois représenteront la municipalité au sein du conseil d’administration de la RIAM (Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki). Michelle Briand sera la responsable des questions reliées aux familles et aux aînés au sein du comité de politique familiale et municipalité amie des aînés. Les conseillers Jean-Pierre Morin et Denis Brazeau siégeront au comité consultatif d’urbanisme ; le maire Raymond Morin, l’inspecteur municipal Mikael Zayani et le conseiller Gilles Jolivette au conseil d’administration de la Corporation régionale du lac 31-Milles ; le conseiller Michel Guy au conseil d’administration de la SAGE.

Durant la même rencontre, plusieurs subventions ont été accordées : 360$ pour le Club des petits déjeuners à l’école Pie-XII, 300$ pour l’Opération Nez rouge, 500$ au Club Optimiste de Déléage pour l’organisation du Noël des enfants (à noter que la période d’inscription est prolongée jusqu’au 27 novembre), 150$ pour Albatros.

Une résolution a été adoptée afin de demander une aide financière dans le cadre du Programme de réhabilitation du réseau routier local pour le chemin de la Rivière-Gatineau-Nord : volet asphalte, 411 065$ ; volet traitement de surface, 252 394$.

Les élus ont aussi adopté deux résolutions afin de demander l’appui aux autres municipalités, à la MRC et à la députée Stéphanie Vallée afin que les appels de projets de construction de routes se fassent en régie plutôt qu’à contrat suite à l’adoption de la loi 122 et pour que les appels de projets se fassent en début d’année.