Simon Boudreau : Les aléas de l’ailleurs

MANIWAKI – Simon Boudreau était de passage à l’auditorium de la Cité étudiante vendredi 17 novembre, dans le cadre de la programmation de la Maison de la culture. Il a présenté son album «Les aléas de l’ailleurs».

Auteur-compositeur-interprète, on décrit l’univers de Simon Boudreau comme étant singulier, bourré d’images qui se meuvent de mots rarement mâchés. Il est ni poète ni musicien. C’est une tête d’idées. Une tête de tounes. Il se dit faiseur de chansons.

Son premier album, «Un monde idéel», est sorti en 2011 sous l’étiquette indépendante «Silence audible productions». À l’été 2014, le premier extrait d’un album à venir, la chanson «Fleur bleue», connaît un succès fou sur les ondes radiophoniques québécoises. Celle-ci se hisse au numéro 1 du palmarès pop/rock de l’ADISQ. Succès aussi pour le second extrait, «La trotteuse», puis «Le regard» et «La mémoire».

Sur scène, Simon Boudreau et ses musiciens proposent un laboratoire en constante évolution. C’est un espace-temps authentique et sans prétention. Une sorte de brocante de mots et de réflexions bourrés d’arrangements musicaux.

L’album «Devant les possibles», qui a vu le jour en septembre 2015, est le cumul de ces années. Au printemps 2017 est sorti son troisième album, «Les aléas de l’ailleurs». Une belle patente, selon les dires de certains.

Photos de Sébastien McNeil.