Anne-Marie Hubert avec sa mère, les membres de sa famille et son conjoint, Jerry Addleman, à l’extrême gauche, également originaire de Maniwaki.

Pour son engagement à l’égard de l’inclusion et de la gouvernance : Anne-Marie Hubert reçoit l’Ordre du Canada

LA GATINEAU – Anne-Marie Hubert, originaire de Maniwaki et qui y revient régulièrement, fait dorénavant partie de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son engagement à l’égard de la parité et de l’inclusion en affaires et sa pertinence en gouvernance de sociétés.

Anne-Marie Hubert, à gauche, avec la Gouverneure Générale du Canada, Julie Payette.

«Je ressens toujours une immense fierté quand un membre d’Ernst & Young (EY) est reconnu pour ses réalisations, et plus particulièrement encore lorsqu’il s’agit d’une des plus hautes distinctions civiles de ce pays, dit Trent Henry, président et chef de la direction d’EY Canada. J’ai eu le privilège de faire la connaissance d’Anne-Marie Hubert et de travailler à ses côtés pendant de nombreuses années. La passion et l’énergie qu’elle déploie dans tout ce qu’elle fait est une source d’inspiration, et son leaderhip, son mentorat et sa mise en avant de l’inclusivité ont aidé EY à respecter son engagement de travailler ensemble pour un monde meilleur.»

Tout un bagage

Membre du Conseil consultatif mondial d’EY de 2007 à 2009 et du comité de direction d’EY Canada de 2009 à 2015, Anne Marie Hubert a la réputation de bousculer le statu quo de façon à ce que tous les membres d’EY aient plus de facilité à offrir un service à la clientèle exceptionnel et exerçant une influence positive sur l’économie et les collectivités.

De 2002 à 2006, elle a dirigé les initiatives sur la parité entre les femmes et les hommes au sein d’EY Canada et a représenté le Canada au sein du groupe de travail d’EY des Amériques sur l’égalité des genres. En décembre 2006, elle a reçu le Prix Rosemarie Meschi d’EY en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle en faveur de l’avancement des femmes dans les Amériques. En décembre 2011, elle a été reconnue pour la quatrième fois comme l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada par le Réseau des femmes exécutives et en juin 2012, elle a été sélectionnée comme l’une des trois championnes pour les femmes choisies par Calayst Canada dans la catégorie Chef d’entreprise. En juin 2015, Anne-Marie Hubert a reçu un doctorat honorifique de l’Université de Concordia en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’avancement des femmes dans les affaires.

Anne-Marie Hubert préside actuellement le Forum des politiques publiques et est membre des conseils de la chambre de Commerce du Canada, de l’Institut des administrateurs de sociétés, section du Québec, de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain et de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Après avoir obtenu don diplôme de l’Université d’Ottawa en commerce en 1985, Anne-Marie Hubert a reçu le titre de CA (maintenant CPA) en 1987 et celui de Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec en 2004.

Une feuille de route exceptionnelle

Anne-Marie Hubert a fait ses preuves comme administratrice d’exception, gravissant les échelons de la firme mondiale EY, où elle agit à titre d’associée directrice pour le Québec. Son engagement envers la parité et l’inclusion en affaires est profond. Par ses initiatives de promotion du développement professionnel et du mentorat auprès des femmes et des minorités culturelles, elle a eu un impact tangible au sein de son organisation et ses initiatives sont désormais imitées ailleurs. Très active en gouvernance, elle prête son énergie et son savoir-faire à bon nombre d’organisations éducatives, caritatives et du milieu des affaires.