Chantal Lamarche succède à Michel Merleau à titre de préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Le préfet est assermenté : «L’heure est maintenant à l’action» – Chantal Lamarche

GRACEFIELD – Chantal Lamarche, nouveau préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau (MRC-VG), était bien heureuse d’accueillir ses collègues de même que quelques employés lors de la cérémonie de son assermentation, dans la matinée de lundi, à la salle du conseil régional et municipal de Gracefield.

«Il faut un peu de temps pour se rendre compte de la réalité. Je commence à réaliser que j’ai été élue préfet de notre MRC. La campagne a été longue. J’y ai consacrée au moins six semaines sans arrêt. Je suis heureuse d’accueillir les nouveaux élus de même que nos anciens. J’ai bien hâte de travailler avec eux. On va composer une équipe forte. Je salue l’arrivée de femmes à la table. À court terme, nous devons nous attaquer à l’adoption de notre budget 2017-2018 qui sera adopté lors de notre première rencontre publique, le mercredi 22 novembre prochain.»

La directrice générale de la MRC-VG, Lynn Kearney, a officialisé l’élection de Chantal Lamarche en lisant les résultats du scrutin du dimanche 5 novembre dernier. Quelques maires étaient absents mais plusieurs d’entre eux ont tenu à féliciter Chantal Lamarche pour son élection.

La délégation de pouvoirs

Comme elle l’a fait alors qu’elle était maire de la municipalité de Cayamant, Chantal Lamarche a informé ses collègues de son intention de leur déléguer certains pouvoirs dans divers domaines. «Je vais aller puiser les forces de chacun et leur donner l’opportunité de les mettre en pratique pour le plus grand bien de notre population régionale. Je salue l’élection de Nicolas Malette à Cayamant et je remercie tous les élus et employés qui ont travaillé avec moi pendant mon séjour de quatre ans à la mairie de Cayamant. Nous avons fait beaucoup ensemble. J’ai l’intention de faire confiance aux gens qui m’entourent à la MRC et de respecter mes collègues en leur donnant la chance de s’exprimer. Et je vais continuer d’avoir les mêmes relations avec nos médias régionaux.»

Un nouveau conseil des maires

Cinq femmes siègeront autour de la table : Francine Fortin (Maniwaki), Jocelyne Lyrette (Grand-Remous), Julie Jolivette (Bois-Franc), Carole Robert (Low) et Chantal Lamarche. Douze hommes feront de même dont sept nouveaux maires : Robert Bergeron (Kazabazua), Raymond Morin (Déléage), Nicolas Malette (Cayamant), Gilles Bastien (Bouchette), Roch Carpentier (Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau) qui retrouve son siège après quatre ans d’absence, Réal Rochon (Gracefield), qui retrouve également son poste après quatre ans d’absence, et Alphée Moreau (Aumond).

Chantal Lamarche pourra également compter sur l’expérience des maires Neil Gagnon (Egan-Sud), Ronald Cross (Messines), Gary Lachapelle (Lac Sainte-Marie), Laurent Fortin (Blue Sea), Julie Jolivette (Bois-Franc), Alain Fortin (Montcerf-Lytton) et Gaétan Guindon (Denholm).

Chantal Lamarche n’a toujours pas identifié la personne qui occupera le poste de préfet suppléant. Questionnée sur le sujet lors de sa campagne électorale, elle avait alors affirmé qu’elle tiendrait compte de deux critères particuliers : l’ancienneté et la disponibilité.